Zones Humides Protect

Pourrez-vous à la fois développer l'économie, protéger
l'eau et préserver la qualité de vie ?
Voir la démo en ligne

Le principe du jeu :

Dans Zones Humides Protect, le joueur est invité à développer une ville en fournissant l’activité économique nécessaire, en répondant aux attentes de qualité environnementale des habitants, et en approvisionnant la ville avec une eau de qualité.

 

Si le joueur parvient à équilibrer la situation entre ces trois critères environnementaux, économiques et sociaux, le territoire devient attractif. La population augmente et les besoins associés se modifient. Le joueur doit alors ajuster ses actions pour rétablir un équilibre conciliant les nouveaux objectifs à atteindre pour les critères environnementaux, économiques et sociaux.

Le joueur agit sur l’aménagement du territoire dans ses composantes agricoles, industrielles et écologiques et visualise, grâce à une jauge, les conséquences de ces actions sur les trois critères environnementaux, économiques et sociaux.

Le joueur prend ainsi conscience des nombreuses interactions entre les activités humaines et le fonctionnement des écosystèmes, et des conséquences de ces interactions sur la qualité et la quantité de la ressource en eau.

 

 

 

 

Le fonctionnement :

Le plateau de jeu représente un paysage type de plaine alluviale. Le territoire se déploie le long d’un cours d’eau borné en amont par une zone montagneuse et en aval par une zone urbanisée. Il se compose de différentes cases qu’il peut aménager, aménagements propres au milieu naturel ou au milieu urbanisé.

Le joueur est invité à atteindre un équilibre entre 3 axes : les impacts en matière d’environnement, en matière d’économie et d’un point de vue social.

Les impacts environnementaux sont mesurés par des facteurs tels que la biodiversité et le niveau de pollution de la ressource en eau.

Les impacts économiques sont mesurés par la richesse produite par les différentes activités économiques. Certaines sont directement liées aux zones humides (loisirs : chasse, pêche, naturalisme), d’autres à l’agriculture, à l’industrie ou aux services.

Les impacts sociaux sont mesurés par le niveau de contentement de la population qui retranscrit la capacité du territoire à satisfaire les besoins de la population en termes de qualité ou de quantité d’eau (minimiser les risques de pénuries et d’inondation) mais également en termes de capacité à combler les attentes en termes économiques et de qualité environnementale.

 

Partenaires du projet :

Acceptables Avenir Tataragne Interactive IRIT Ecolab

Financé par :

FEDER Région Midi-Pyrénées
© Acceptables Avenirs et Tataragne Interactive - Février 2014 - Tous droits réservés